Salon International du Portrait (SIP) -

Créé à  l'initiative de l’Association ARTEC le  SALON INTERNATIONAL DU PORTRAIT

Accueille de nombreux artistes professionnels originaires d’Europe  et du monde tous travaillant sur le portrait

. Le Portrait est un art qui a traversé les siècles, et s’est brillamment illustré que ce soit Léonard de Vinci avec la Joconde,  Quentin Latour avec ses pastels criants de vérité et de vie pour représenter Mme de Pompadour ou Louis XV, Perronneau, Madame Vigée Lebrun portraitiste de Marie Antoinette et bien d’autres.

Cette tradition française du portrait héritière de plus de cinq siècles d’expérience est un peu délaissée par les médias aujourd’hui, aussi avons-nous voulu marquer par cet événement la vivacité de cette tradition basée sur la quête de l’excellence technique au service de la représentation des émotions, expressions, caractères et sentiments   humains.

En peinture et en sculpture, la tradition se perpétue sous des formes traditionnelles et renouvelées.

Ce salon consacré uniquement au portrait veut tout particulièrement insister sur cette grande tradition de la représentation humaine qui nait pratiquement avec l’humanité

Pourquoi le visage humain nous fascine-t-il. Ainsi? Pourquoi dessiner, peindre, tailler, graver ou modeler des portraits? Pourquoi chacun de nous veut-il garder l’image photographique de ses proches?

Le visage de l’autre, son regard, sont les premiers contacts que nous avons tout bébé avec le monde extérieur. Le regard nous permet de découvrir le monde, et les autres. Le regard de l’autre, lorsqu’il se pose sur nous, nous renvoie de la position de sujet observant au statut d’objet observé. Par son regard, l’autre sollicite que nous le reconnaissions comme un alter ego, comme un sujet à l’instar de nous-mêmes, comme un semblable. Semblable, mais toujours différent, l’autre nous intrigue et nous fascine par sa diversité : c’est cette diversité que vous trouverez présente dans le salon du portrait.

“ Un auto-portrait est un visage qui résiste à son propre regard ; mais le regard pénètre et le visage s’ouvre. Il appelle alors l’autre regard pour tenter de résoudre l’énigme commune et singulière d’exister. “

Jean-Luc Langlais -  "Rubriques" - éd. Les Promeneurs Solitaires

En 2011 le premier SIP a accueilli un vaste public, composé en très grande partie d’amateurs, venus parfois de très loin pour découvrir les richesses de cette exposition. Ceci nous a encouragé à continuer, nous avons vu en effet que le goût pour le portrait était encore vivant aujourd’hui.

Prochain salon international du portrait du 6 janvier au 17 février 2018